Apprendre le Chinois : le guide ultime !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'apprentissage du chinois, sur une seule page web !

Partagez cette page à vos amis :

Le guide ultime de la francophonie pour apprendre le chinois est enfin disponible !

Alors on vous prévient, c’est un guide ultime vraiment ultime. On va tout détailler ensemble! Du coup, voici deux moyens pour vous repérer rapidement en fonction de vos besoins et de vos niveaux. Premièrement, ce petit tableau :

Vous souhaitez découvrir ? Débutant ou faux débutant ? En cours d’apprentissage? Niveau expert, 中国通 ?

Dans cette section, vous découvrirez une initiation à la langue chinoise, ses spécificités, les défis, et ses avantages…

Je vais voir en cliquant ici !

Décidés à apprendre, ou vous à réactiver cette formation? Tous nos conseils pour le faire dans les meilleures conditions

Je découvre tout ça en cliquant là

Vous êtes déjà lancés, mais vous avez atteint un plateau, ou vous avez l’impression que vous n’exploitez pas tout votre potentiel ?

Amenez-moi à cette section!

Avancé, vous êtes toujours en quêtes d’astuces pour être toujours meilleur, ou vous souhaitez devenir enseignant ?

走吧,我们一起下去看看吧!


Ou sinon, vous pouvez aussi vous retrouver facilement grace au sommaire (cliquez sur le bouton à droite pour le dérouler) :

Table des matières


DÉCOUVERTE DE LA LANGUE CHINOISE

Quelle est la deuxième langue la plus parlée au monde?

Le chinois ! Et rien que pour ça, apprendre le chinois est une excellente idée. Que ce soit pour les études, les affaires ou même la curiosité!

Regardons en détail les spécificités de cette langue millénaire. Et surtout regardons pourquoi elle n’est pas, au final, si inaccessible qu’il n’y paraît.


Qu’est-ce qui attire tous les apprenants en Chinois ?

On va pas vous la faire en mode « le chinois est une langue d’avenir » et autres « c’est trop bien c’est plein d’opportunités et tout », comme on peut le voir souvent sur le web. 

Plutôt que de vous rabâcher ce que vous avez surement déjà lu ailleurs, on a préféré poser la question à nos élèves.

Voila ce qu’ils ont à vous dire :


« Parce que c’est une langue totalement différente, c’est mon échappatoire du quotidien »

Christophe nous dit : Quand certains colorient des mandalas ou font des sudokus, d’autres apprennent une langue pour se vider l’esprit. Le chinois est une excellente option car il s’agit d’une langue très différente de celles que nous connaissons en Occident, grâce à un système de notation totalement différent.

Lorsque vous apprenez le mandarin, vous avez l’impression d’apprendre une nouvelle manière de penser. C’est très gratifiant.


« Le chinois est une langue ancienne avec une riche culture »

Cédric nous dit : Depuis tout petit j’ai toujours été attiré par le Japon, les légendes, ou même des dessins-animés qui ont marqué mon enfance tels que Dragon Ball Z… Pour me rendre compte, une fois en Asie, que les histoires derrière tout ça étaient finalement d’origine chinoise !

Les chinois ont vraiment une culture très riche et intéressante. Que ce soit en termes de mythologie, de philosophie ou d’art. J’ai donc commencé à prendre des cours chinois pour en savoir plus sur cette culture qui m’a toujours fasciné.

Le roi singe WuKong, n'est autre que Sangoku !
孙悟空 : Sun Wukong en chinois, Son Goku en japonais !


« Pour votre carrière, mais aussi pour votre vie personnelle et celle de ceux qui vous entourent »

Pascaline nous dit : Apprendre le chinois a été un tremplin dans ma vie professionnelle, mais ce qui a le plus changé ma vie c’est que c’est devenu une vraie passion. Une passion que j’ai pu partager avec ma famille, avec mes enfants. Aujourd’hui mes deux enfants parlent chinois, et j’ai beaucoup de passion à leur transmettre tout ça et même mon mari s’y met !

N’hésitez pas, ne procrastinez pas, vous ne le regretterez pas!


« Parce que j’aime voyager. Tout simplement. »

Paul nous dit : En tant que voyageur, la Chine a énormément à offrir, que ce soit pour les amateurs d’histoire avec ses nombreux sites archéologiques, ou pour les amoureux de la nature avec ses immenses paysages. J’ai eu la chance de pouvoir voyager un peu et j’ai été totalement séduit par ce pays.

Les chinois sont également les plus grands voyageurs du monde, peu importe le pays dans lequel vous allez, vous pourrez aussi vous rapprocher de la communauté chinoise et retrouver des points de repère, surtout dans les pays où la communauté française n’est pas très présente.

Les montagnes jaune voyage en Chine sur une mer de nuages
Les montagnes jaunes, un des plus beaux paysages que la Chine a à offrir !


« Car c’est un pays et un peuple qui ouvrent plein de questions. »

Alain, lui, se pose la question de savoir comment ils vivent, comment ils mangent, pourquoi ils ont une vision totalement différente de la notre au sujet du bien être et de la santé. Leur mode de vie est différent du notre, et même leurs relations avec les autres sont totalement différentes.

Comment est-ce possible, dans un monde si globalisé? Quelles sont leurs sources, et quelles sont leurs ressources?

Peut-être d’ailleurs, comme Christiane, que c’est une vision et une culture dans laquelle vous vous sentirez à l’aise. Une culture qui vous parlera davantage, ou qui sera complémentaire à votre vision actuelle du monde.

Comme s’il émanait une sorte de pureté et de bonté ancestrales, rajoute Dan.


« Pour la famille, et par curiosité »

Jean-Luc, quant à lui, est d’abord parti avant de commencer son apprentissage. Il nous raconte :

Quand pour la première fois je suis allé en Chine, j’ai été surpris par la facilité d’avoir des contacts avec les chinois, par rapport à d’autres sociétés asiatiques, malgré au début la barrière de la langue, et par leur hospitalité également.

Bien sûr, il est difficile d’ignorer l’histoire, la culture, la cuisine, et le dynamisme économique de cette société, en laissant à part l’aspect politique.

Par la suite, c’est cet ensemble d’éléments avec ma curiosité, qui m’ont décidé d’apprendre la langue pour surmonter l’obstacle de la communication, même s’il y a des différences notables suivant les régions, et pour découvrir ce peuple qui est par ailleurs si bien intégré par tout dans le monde.

J’ai grâce à cet apprentissage du Mandarin, rencontré ma femme à Beijing, et la Chine est devenue ainsi une nouvelle famille.

Néanmoins, je pense qu’il faut être motivé pour étudier une telle langue, avec ses expressions propres et uniques tels les YANYU, si loin de notre pensée cartésienne, et qui sont déroutants dans une conversation.

Donc il faut être courageux et être enthousiaste pour poursuivre les études de cette langue; et finalement, je n’ai pas trop le choix pour pouvoir mieux les comprendre, et aussi pour que les chinois, au moins ceux de la famille de ma femme, puissent mieux me comprendre.

C’est aussi pour la famille que Marie-Annick nous a conseillé de prendre des cours de chinois en ligne. Son fils étant marié à une chinoise, et ayant lui-même deux enfants, ils sont liés à ce pays et à cette langue pour toujours !


« Apprendre le chinois pour mieux comprendre l’acupuncture »

Je ne m’y attendais pas, mais oui, c’est un excellent prétexte pour aller découvrir l’Empire du Milieu et entamer une formation au chinois, quand on est intéressé par l’acuponcture ou la pharmacopée chinoise.

C’est ce que nous dit Joël : “Un jour, un acupuncteur m’a guéri d’un mal de dos, alors qu’aucun kiné n’avait obtenu ce résultat”, et moi même j’ai déjà parlé de mon aventure avec mon épaule, et de la puissance des médicaments chinois notamment pour les problèmes pulmonaires.

Et du coup, dès qu’on veut en savoir plus, on fini toujours par se retrouver en Chine, et/ou à apprendre le mandarin !

Docteur en médecine traditionnelle chinoise prenant le pouls de son patient
La prise du pouls en médecine chinoise


Une langue qui, au final, n’est pas si difficile à apprendre

Le chinois est une langue qui semble difficile à apprendre pour les francophones. Pourtant, cette langue n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Les idéogrammes chinois sont complexes, mais une fois que l’on a compris leur logique, ils deviennent plus faciles à mémoriser. De plus, la grammaire chinoise est relativement simple et il n’y a pas de conjugaison. Enfin, la prononciation du chinois est assez facile à apprendre. Avec un peu de motivation, apprendre le chinois est à la portée de tous !


Les caractères chinois sont complexes, mais avec méthode, ils deviennent faciles à mémoriser

Les caractères chinois semblent complexes, et ils le sont. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils sont difficiles à apprendre. Bien au contraire, ils sont logiques, et une fois que l’on a compris cette logique, ils deviennent plus faciles à mémoriser. De plus, il existe des outils pour mieux les apprendre, comme des applications sur smartphone ou des cours en ligne.

Comprendre un caractère, sans savoir le prononcer

J’aime faire la comparaison avec le code de la route . Tout le monde sait que le code de la route est important, et il est obligatoire de le passer pour obtenir son permis de conduire. Pourtant, combien de personnes ont peur de l’apprendre? Beaucoup trop. Pourquoi? Parce qu’ils ont peur de ne pas réussir. Mais en réalité, apprendre le code de la route est à la portée de tous, il suffit de s’y mettre et d’analyser le fonctionnement pour en retirer les éléments essentiels.

Si vous savez que le panneau avec un triangle blanc bordé de rouge signifie qu’il faut faire attention, et que vous voyez le même panneau avec un animal à l’intérieur, même si vous ne l’aviez jamais étudié ou rencontré auparavant, vous pouvez le comprendre en un clin d’oeil.

Panneau de signalisation code de la route attention aux sangliers
Le sens est facile à comprendre, dès que l’on a quelques bases!

Alors peut être que vous ne saurez pas le prononcer, parce que vous ne savez pas de quel animal il s’agit, mais vous pouvez le comprendre.

Et bien c’est exactement la même chose en chinois. La difficulté des caractères ne sera pas dans leur construction, mais plutôt dans le fait d’associer le caractère à la bonne prononcition.

Associer un caractère à sa prononciation

Cette difficulté, là encore, vous la connaissez déjà. C’est comme pour les chiffres arabes présents dans notre langue.

Si je vous montre les chiffres suivants : 1,2,3…

Les chiffres un deux trois
Comment lisez-vous cela ?

Vous lisez “un, deux trois”.

Et pourtant, la prononciation est totalement indépendante de l’idée qui est représentée. Certains liront “one, two, three”, d’autres “eins, zwei, drei”, ou encore “yi, er, san”.

Heureusement, il existe là encore des méthodes pour lier la représentation d’une idée (un caractère chinois) avec sa prononciation.


La grammaire chinoise est relativement simple et il n’y a pas de conjugaison

La grammaire chinoise est globalement assez simple, notamment parce qu’il n’y a pas de conjugaison. Les verbes ne s’accordent pas avec le sujet, et on ne peut pas modifier un caractère en fonction des différents temps. On ne rajoute pas de “s” aux adjectifs, et on ne change rien quand on parle au participe passée.

Mais la conjugaison n’est pas le seul élément de la grammaire, il faut donc aussi parler de la “morphologie”, la syntaxe. En d’autres termes, l’ordre des mots.

Et là, pas de surprise, on est aussi sur quelque chose de relativement simple. La structure de base est Sujet+Verbe+Object (ou “SVO”). La structure SVO est la plus commune sur Terre en terme de nombre d’utilisateurs, avec par exemple… les français.

Par exemple : “il mange la pomme” / “他吃苹果”

Ça fait tout de suite moins peur, n’est-ce pas ?


La prononciation du chinois est assez facile à apprendre

La prononciation du chinois est assez facile à apprendre, car elle se base sur un petit nombre de sons. Il y a 21 consonnes et 35 voyelles en chinois, ce qui est raisonnable.

Chaque syllabe chinoise est constituée généralement d’une initiale (généralement une consonne), d’une finale (généralement une voyelle ou un son voyelle), et d’un ton.

Exemple : 你 nǐ est composé de n+i et un troisième ton (comme un accent circonflexe à l’envers) sur le i.

Parlons rapidement des tons, les fameux tons du chinois. Ils font peur à beaucoup eux-aussi. Mais ils ne sont pas si complexes que cela. Regardez plutôt :



La difficulté ne sera pas vraiment la prononciation, ni les tons, mais plutôt les enchainements de syllabes (et les enchainements de tons), que l’on pourra évoquer plus tard, quand vous parlerez déjà un petit peu chinois !

Et justement, si vous êtes intéressés et que vous vous sentez passer de l’étape “je suis curieux” à l’étape “pourquoi pas moi?”, lançons-nous ensemble :


DÉBUTANTS ET FAUX DÉBUTANTS

Se lancer dans l’apprentissage du chinois…

Ou bien alors, relancer un apprentissage délaissé depuis trop longtemps, ou dans lequel vous ne vous êtes jamais pleinement investis ?

Obtenir un premier niveau nommé A1 selon la norme CECRL ?

Allons-y.


Apprendre le chinois en ligne, gratuitement :

Si vous êtes un faux-débutant, cliquez ici.

Pour les autres, il est temps de commencer, et de confirmer d’abord que c’est bien ce que vous voulez faire. Je vous recommande de commencer à apprendre le chinois gratuitement, à l’aide de cours pour apprendre le chinois en ligne comme vous pouvez par exemple en trouver sur ma chaîne, via la playlist suivante : cliquez ici.



Vous apprendrez en 25 leçons rapides à dire “bonjour”, “au revoir”, “merci”, et les chiffres de 1 à 10 en chinois, les nombres, ainsi que les premiers concepts de base en grammaire du chinois.


Quel chinois apprendre?

Alors il faut faire un point, maintenant qu’on a appris nos premiers mots.

Vous n’avez pas appris du chinois, mais “un” chinois. Le chinois mandarin standard.

Lorsqu’il s’agit d’apprendre le chinois, il existe un grand nombre de dialectes différents. Toutefois, les experts (et moi même) recommandent d’apprendre le chinois mandarin, car c’est la langue, le dialecte le plus répandu.

Le chinois mandarin est la langue officielle de la Chine, de Taïwan et de Singapour, et c’est également l’une des six langues officielles des Nations unies.

En outre, le chinois mandarin est l’un des dialectes les plus faciles à apprendre, en raison de sa grammaire et de sa prononciation cohérentes.

Par conséquent, apprendre le chinois mandarin peut vous aider à communiquer avec le plus grand nombre de personnes, tant en Chine que dans le reste du monde.

C’est donc celui-ci qu’il est recommandé d’apprendre, en règle générale 🙂


Mon livre pour apprendre le mandarin

Ces leçons vidéos sont basées sur mon livre, qui contient un peu plus de 100 termes.

Pourquoi 100 termes seulement ?

Parce que les linguistes nous disent qu’avec une base de 120 mots et expressions, il est possible d’atteindre un premier palier de “débrouillardise” dans n’importe quelle langue. Et ils nous disent aussi qu’avec méthode, nous pouvons apprendre de 10 à 20 termes par heure de travail.

Avec la méthode proposée dans ce livre, vous pourrez ainsi vraiment vous frotter à la langue, aux méthodes d’apprentissage (surtout pour mémoriser les caractères!) et valider une fois pour toutes que c’est bien fait pour vous, tout en ayant déjà quelques bases que vous pourrez utiliser en voyage, ou au restaurant.

Rien de plus gratifiant.

Et si vous êtes convaincu que vous voulez vraiment vous lancer dedans, alors c’est parti :


Voulez vraiment y aller à fond?

Alors c’est parti. Que vous veniez de valider l’idée avec les ressources ci-dessus, ou bien que vous ayez déjà appris le chinois par le passé, mais pas forcément avec la bonne méthode ou parce qu’il vous manquait la motivation, le temps et la discipline nécessaire…

Allons y :


Comment apprendre le chinois rapidement, ou me remettre dans le bain : la méthode

Vous vous (re)lancez dans l’apprentissage, mais vous vous posez la question de savoir quelle est la meilleure méthode pour apprendre le chinois ? Ne cherchez plus, cette méthode existe, et elle est adaptée à la majorité des gens qui lisent ce guide :

Ceux qui ne savent pas par où commencer, pour qui le chinois semble difficile, que tous ces caractères impressionnent. Et pour qui la prononciation vous semble terriblement lointaine?

Ou ceux qui ont déjà commencé, mais qui ne savent pas retenir les caractères. Qui souhaitent (ou qui ont besoin) d’apprendre plus rapidement, plus efficacement?

Ceux qui pensent qu’ils n’ont pas le temps de se mettre à une nouvelle langue, et encore moins l’argent…

Ceux qui constatent qu’on leur dit que « ça a l’air si simple »… Mais pour qui, c’est une autre histoire… et qui ne savent pas encore vraiment pourquoi…

– Et surtout, pour les francophones, qui ont accès à un ordinateur ou une tablette, et qui disposent d’une connexion Internet.

Ce qu’il vous faut, c’est acquérir (ou créer vous-même) une méthode qui regroupe différents éléments. Ce sont les éléments que j’ai intégré à ma propre méthode destinée aux débutants, la Méthode CRAMPE©, après avoir formé des centaines de collégiens, lycéens et adultes, et que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

Aperçu de la méthode crampe pour apprendre le chinois en ligne, avec des livres posés à côté


Les 10 éléments principaux que je recommande d’intégrer dans votre méthode :

Faites des leçons théoriques quotidiennes, très courtes. La partie théorique ne doit pas dépasser 20 minutes. Pour que faire sa leçon quotidienne soit possible tous les jours, sans exception, et sans excuse.

Ancrez vos leçons dans votre emploi du temps. En ancrant la leçon à un élément existant (et insuppressible) de votre journée, vous n’aurez pas à vous poser la question de “trouver le temps” pour faire cet apprentissage qui vous tient tant à coeur.

Avant le petit déjeuner? Durant la pause de midi à quatorze heures? Après le brossage de dents du soir et juste avant de dormir?… À vous d’ancrer cet apprentissage au moment le plus opportun, et de vous y tenir !

Pratiquez et révisez au quotidien, sans vous forcer. Vous avez une heure de libre aujourd’hui ? C’est parti pour des révisions, un épisode d’un drama, ou quelques pages d’écriture.

Et si vous n’avez pas beaucoup de temps, trouvez le là ou il est. 5 minutes par ci pendant la pause toilettes, 10 minutes par là en même temps que le café du goûter. La pratique quotidienne est essentielle, mais elle ne doit pas être une corvée, elle doit être durant les moments de liberté, les moments de plaisir.

Faites-vous accompagner. Être autodidacte ne veut pas dire “être tout seul, tout le temps”.

Utilisez des supports multiples (textes, audios, vidéos, numériques comme des pdf, physiques comme des livres…)

Optimisez votre mémoire, et utilisez la répétition espacée (si vous ne connaissez pas, regardez la définition sur Wikipédia) grâce à des logiciels comme Anki ou Skritter.

Représentation schématique de la répétition espacée avec des flashcards
Wikipédia : la répétition espacée

Ne trainez pas pour acquérir les bases de la prononciation (même si vous voulez vous concentrer surtout sur l’écrit, ne négligez pas cette étape, votre cerveau a besoin d’avoir les sonorités!)

Liez l’écrit à l’oral quand vous apprenez vos caractères : prononcez les caractères en même temps que vous l’écrivez.

Travaillez sur la fréquence. Apprenez en priorité les caractères chinois qui composent la majorité des textes, plutôt que de passer du temps sur des caractères que vous ne verrez qu’une fois dans votre vie.

Apprenez en priorité les éléments phonétiques les plus fréquents des caractères, pour pouvoir deviner la prononciation des nouveaux caractères.

Et, selon la même logique, apprenez en priorité les éléments de sens les plus fréquents des caractères, pour pouvoir deviner le sens des nouveaux caractères sur lesquels vous tombez.

Evaluez et célébrez chaque succès. Vos premiers échanges, vos premiers certificats HSK, vos premières rencontres… Récompensez-vous, et conservez votre motivation tout au long de votre apprentissage!

Et bien sûr, si cette manière de faire résonne chez vous, et que vous n’avez pas envie de concevoir vous même tous les contenus, vous pouvez simplement rejoindre la méthode CRAMPE© en cliquant ici.


Les avantages et inconvénients d’apprendre le chinois en autodidacte (seul à son domicile).

Les avantages

Il y a plusieurs avantages à apprendre le chinois en autodidacte. Tout d’abord, c’est une façon d’apprendre à votre propre rythme. Vous pouvez répéter les leçons autant de fois que vous le souhaitez et avancer à votre propre rythme.

Deuxièmement, apprendre le mandarin en autodidacte vous permettra d’économiser beaucoup d’argent. Les cours de chinois peuvent coûter cher, surtout si vous souhaitez apprendre avec un professeur particulier. J’en parle justement sur la page descriptive de la Méthode Crampe.

Enfin, apprendre le chinois en autodidacte vous permettra de progresser plus rapidement. Les cours de chinois en groupe peuvent être longs et fastidieux, surtout si vous n’êtes pas le seul débutant. Vous risquez alors de vous ennuyer et de perdre patience.

Les inconvénients

Même si apprendre le chinois en autodidacte présente de nombreux avantages, cela peut aussi présenter quelques inconvénients. Tout d’abord, il peut être difficile de rester motivé lorsque l’on apprend seul. Il est important de trouver des moyens de vous motiver, comme par exemple suivre des cours en ligne ou regarder des films en chinois.

Deuxièmement, apprendre le chinois en autodidacte peut être plus difficile car vous n’avez pas de professeur pour vous corriger. Il est important d’être vigilant lorsque vous apprenez seul et de demander à des amis ou à des professionnels de vous corriger lorsque vous faites des erreurs ou que vous atteignez un plateau.

Enfin, apprendre le chinois en autodidacte peut être MOINS RAPIDE si vous n’avez pas la discipline nécessaire. Sans la discipline, vous risquez de ne pas avancer aussi vite que si vous suiviez des cours avec un professeur ou que si vous aviez un plan d’action précis pour chaque jour.

Au final, apprendre le chinois seul à la maison n’est pertinent que si vous avez une bonne méthode, et que vous la suivez religieusement.


NIVEAU INTERMÉDIAIRE

Vous êtes déjà en train d’apprendre ?

So vous avez déjà manipulé la langue depuis plusieurs semaines/mois voire années.

Vous connaissez plusieurs centaines de caractères.

L’équivalent d’un niveau A2 à B2.

Et vous êtes maintenant capable de construire vos première phrases.

À ce stade, deux problèmes principaux surgissent pour la grande majorité des apprenants :

1- Dire spontanément en chinois ce que vous pensez est souvent confus ou très difficile.

2- Comprendre le chinois à l’oral en dehors de vos cours habituels est également une tâche compliquée.

Voyons ensemble comment régler ces deux problèmes…


Parler chinois de manière fluide et spontanée

L’école ne nous a pas aidé sur ce coup-là.

Le modèle habituel (scolaire) des cours de langue est chronologiquement construit de cette façon :

lire/écrire > comprendre > parler

La logique étant que plus vous êtes débutant et plus vous avez besoin “d’emmagasiner” des informations avant d’aller plus loin.

Il y a pas mal de problèmes avec cette approche.

En voici notamment deux principaux (parmi d’autres) que j’ai pu identifier en observant mes élèves au fil des années.


Problème numéro 1 : le mythe de l’accumulation.

Cette excuse est très courante :

“J’ai besoin de m’immerger dans la langue quelques mois/années avant de commencer à la parler”.

En quelque sorte, il faudrait empiler un certain nombre d’informations sur la langue avant d’être capable de la parler.

Mon expérience me montre que c’est inutile parce que le problème est ailleurs.

D’abord parce que le volume à accumuler n’est pas vraiment quantifiable et dépendra grandement d’un tas de paramètres différents comme les objectifs personnels, les ressources utilisées, les méthodes employées, le temps consacré, etc.

Par ailleurs, quelqu’un qui parle bien le mandarin n’est pas nécessairement quelqu’un qui possède le plus de vocabulaire ou qui a potassé le plus de leçons.

Mais c’est quelqu’un qui est capable de connecter les informations entre elles plus facilement et plus rapidement que la moyenne.

Le mot important ici étant les CONNECTIONS.

La taille du vocabulaire aura un véritable impact si votre capacité à connecter les mots entre eux est forte.

Mais si, au contraire, les connexions sont faibles et approximatives, alors la taille de vocabulaire ne pourra pas changer grand chose.


Problème numéro 2 : objectifs et méthodes ne sont pas alignés.

À partir de 2015, j’ai réalisé plusieurs sondages et entretiens avec ma communauté.

Je voulais évaluer l’impact des méthodes utilisées sur les objectifs personnels des uns et des autres.

J’ai été très surpris des résultats…

La grande majorité des apprenants constataient amèrement un trop grand décalage entre leur savoir supposé et leur capacité à dire naturellement en chinois ce qu’il pensait.

Beaucoup d’entre-eux avaient déjà une grand expérience de la langue, ponctuée par des années d’étude…

Mais à l’arrivée, ils estimaient impossible (ou très très difficile) d’avoir des conversations de la vie de tous les jours avec des natifs.

Plus de 90% de ma communauté étaient plus ou moins satisfaits de leur cours, mais étaient incapables d’utiliser spontanément en situation réelle ce qu’il avaient appris.

J’ai essayé de comprendre pourquoi un tel décalage…

Et l’une des raisons que j’ai pu observer concernait un manque (voir une absence complète) d’alignement entre leurs manières d’étudier la langue chinoise et leurs objectifs.

Presque tous voulant être capable de tenir une discussion avec des natifs sans trop de barrières de la langue.

Mais en regardant de plus près ce qu’ils faisaient concrètement pour atteindre cet objectif, il y avait un fossé.

Ils passaient l’essentiel de leur temps à déchiffrer de nouveaux caractères, apprendre de nouveaux mots, jouer avec des textes à trous sur des applications, écouter des podcasts, améliorer leur écriture, etc.

Mais très peu réalisaient des activités en rapport d’une discussion réelle (comme, par exemple, apprendre à mieux connecter et combiner les infos entre elles. Ce qui permet de progresser à l’oral à une vitesse folle…)

C’est comme si je vous disais vouloir apprendre à danser le tango seulement en lisant des livres sur le sujet.

Vous voyez rapidement la limite de cette approche…


La solution :

Imaginez à l’inverse maintenant une machine où toutes les informations qui entrent se transforment en véritables automatismes prêts à l’emploi.

Comme si vous étiez naturellement capable de penser en chinois.

Avec une telle machine, un tel système, ne pourriez-vous pas enfin atteindre vos objectifs personnels avec cette langue ?

Encore une fois, le jeu ne se gagne pas dans l’accumulation des informations.

Il se gagne dans votre capacité à CONNECTER les informations les unes avec les autres et L’ALIGNEMENT de votre méthode avec vos objectifs personnels.

Et pour cela, j’ai créé une “machine” à activer la langue à l’oral.

Cette machine est composée de 3 pièces complémentaires :

– une première pièce pour SÉLECTIONNER les contenus,

– une deuxième pièce pour TRANSFORMER ces contenus

– et une troisième pièce pour ACTIVER ces contenus.

Ce système est spécialement construit pour les apprenants voulant être capables de véritablement parler, discuter et bavarder en chinois.

Je l’ai appelé :

MÉTHODE 100% SOLO – Apprendre à vraiment PARLER CHINOIS SANS quitter son salon et SANS personne.

méthode solo pour apprendre à parler chinois


Comprendre le chinois… de la vie réelle !

Vous avez déjà regardé une série en mandarin ?

Ou un film.

Une émission TV.

Ou une émission radio.

Des vidéos.

Ou écouter des audios.

Pour finalement vous rendre compte que…


Vous pouvez à peine comprendre 5% de ce qu’ils racontent ??

(Souvent bien moins que ça)

Et vous avez déjà dû essayer de trouver une parade, non ?

Du genre ralentir la vitesse de parole.

Mettre des sous-titres.

Ou répéter l’écoute jusqu’à en saigner des oreilles.

Mais au bout du compte, vous avez juste l’impression de stagner à l’oral.

Et de remettre cet aspect de la langue à (beaucoup) plus tard en vous disant que par la force des choses, ça finira bien par se débloquer tout seul…

La réalité est pourtant différente.

Voici un simple calcul pour le prouver.

Prenons l’exemple d’un épisode de drama.

N’importe quelle série…

Pourquoi c’est si difficile de comprendre tout ce qu’ils disent ?

C’est simple en réalité.


C’est surtout une affaire de maths.

Imaginez que l’épisode dure 25 minutes.

Et que vus connaissiez à ce moment précis 300 mots en chinois.

Pour info, un niveau courant de langue se situe entre 3000 et 5000 mots.

On va imaginer que l’intégralité de la série jongle avec 4000 mots différents

(ça me semble léger à vue de louche, mais on va jouer avec ces chiffres pour la logique de la démonstration)

Soit 300/4000 = 7,5%

Ce qui veut dire statistiquement que :

Sur une heure (60 minutes), vous pouvez potentiellement comprendre au maximum moins de 5 minutes.

Et sur notre épisode de 25 minutes, vous pourrez comprendre à peine moins de deux minutes…

…Dans le meilleur des cas !!!


Vous voyez mieux pourquoi ça cloche maintenant ?

Pour débloquer la compréhension orale dans une langue, il n’y a pas de secret.

Ou plutôt y’en a qu’un seul :

Augmenter (drastiquement) la taille de votre vocabulaire.

C’est votre priorité number one !

Ensuite seulement viendra un travail spécifique et personnalisé sur la compréhension orale du chinois.

Pour aller plus loin, vous pouvez jeter un oeil à ceci :

écoute active pour débloquer la compréhension orale du chinois


NIVEAU AVANCÉ

Pour les plus avancés : La Clé Du Succès

Votre niveau en chinois mandarin est en bonne voie pour rejoindre celui de votre langue maternelle? Ce langage et l’étude de toutes ses facettes continue à vous passionner à travers le temps ?

Vous avez obtenu un HSK4, l’équivalent du niveau B1+ ou B2, et visez maintenant le niveau C1 ou C2 ?

Écrit, oral, cours, flashcards, dialogues, lecture et exercices : vous en voulez encore plus pour parfaire votre formation ?

//EN COURS DE MISES A JOUR//

//Lien accompagnement personnalisé – Formulaire de contact

LISTE D’OUTILS POUR APPRENDRE LE CHINOIS

Pour mieux mémoriser :

Skritter

Skritter est un outil formidable pour apprendre le chinois car il aide à la fois à la mémorisation des caractères et de l’ordre des traits.

Anki

Anki est un programme de cartes flash très efficace pour apprendre du vocabulaire et des phrases en chinois.

Aller sur le web chinois

Astrill

Astrill est un programme VPN qui propose un serveur en Chine qui peut vous aider à accéder aux sites web chinois. Il est aussi très stable pour aller sur l’Internet occidental depuis la Chine.

Private Internet Access

PIA est un des autres programmes VPN ayant un serveur en Chine, que j’ai découvert plus récemment, et qui revient bien moins cher. Je n’ai pas encore eu l’occasion de l’utiliser depuis la Chine pour aller sur le web occidental, mais puisque ce n’est pas l’objet de cet article, je vous le recommande rien que pour avoir un accès au Web chinois depuis l’occident.

Regarder des vidéos en chinois

Youku

Youku est un peu l’équivalent de Youtube et Netflix combinés, mais basé en Chine. La plateforme propose de nombreuses vidéos en chinois. Il y a aussi beaucoup de films et séries en streaming et VOD.

Bilibili

Bilibili est un site de partage de vidéos basé en Chine, particulièrement populaire auprès des jeunes. On y retrouve notamment beaucoup de Vlogs de chinois en Chine et voyageant partout dans le monde (si vous voulez avoir l’avis des chinois sur la France par exemple, c’est la meilleure plateforme !)

Youtube

Youtube propose aussi plusieurs chaines en chinois mandarin standard, qui peuvent vous aider à vous immerger dans la langue sans avoir besoin de VPN. Certaines chaines de télévision sont aussi présentes sur la plateforme.

Réseaux sociaux chinois

Wechat

WeChat est LE réseau social en Chine. Utilisée par les Chinois mais aussi par les étrangers vivant en Chine, cette application est indispensable pour communiquer avec les locaux.

QQ

QQ est un réseau social créé en 1999 par la société chinoise Tencent. Il compte plus de 800 millions d’utilisateurs actifs et est très populaire en Chine.

Petit à petit, cependant, il laisse la place à WeChat.

Xiaohongshu

Xiaohongshu (également connu sous le nom de Petit livre rouge) est un réseau social très populaire auprès des jeunes femmes chinoises. La plateforme offre de nombreuses fonctions telles que le partage de produits, la rédaction de critiques, le suivi d’influenceurs mais propose également une place de marché.

Douyin

Douyin, c’est tout simplement Tiktok en Chine. Ce réseau social basé sur de courtes vidéos est très populaire auprès des Chinois. Les contenus sont plus qualitatif que sur la version occidentale, et sont appréciés de toutes les classes d’âge.

Weibo

Weibo est l’équivalent chinois de Twitter. Ce réseau social est très populaire auprès des célébrités, des entreprises mais aussi des gens ordinaires. Il est surtout pratique pour suivre les actualités.

Baidu Tieba

Baidu Tieba est un peu comme Reddit : c’est un forum où les gens peuvent parler de tous les sujets qu’ils souhaitent. Il existe de nombreuses discussions intéressantes sur cette plateforme, et vous pouvezapprendre beaucoup de choses sur la culture chinoise en le parcourant.

Zhihu

Zhihu est un peu comme Quora : c’est une plateforme de questions-réponses où les gens peuvent poser toutes les questions qu’ils veulent et obtenir des réponses d’experts. C’est un excellent moyen d’en apprendre davantage sur la Chine et sa culture.

Apprendre le chinois par la musique

Kugou

Kugou est un site web chinois de streaming musical qui propose un vaste choix de chansons en mandarin mais aussi dans d’autres langues.

QQ Music

QQ Music est un site de streaming et de téléchargement de musique basé en Chine. Il propose une quantité de chansons chinoises mais aussi internationales.

Xiami

Xiami est un site de streaming musical chinois créé par Jack Wong en 2006. Le site propose une grande variété d’artistes chinois et internationaux

Dictionnaires

Pleco

Pleco est l’une des meilleures applications de dictionnaire chinois, et possède également d’excellentes fonctionnalités pour vous aider à apprendre de nouveaux mots et de nouvelles phrases en chinois mandarin.

Line Dict

Line Dict est une application de dictionnaire qui offre également des fonctionnalités pour vous aider à apprendre de nouveaux mots et phrases. L’application est en anglais, mais elle fait partie de nos indispensables pour toute étude du mandarin à travers la traduction, et les exemples sont nombreux, ce qui est fantastique pour apprendre les mots dans leur contexte et saisir les nuances.

Dictionnaire chinois Hanping

Hanping est une autre excellente application de dictionnaire chinois qui offre également des fonctionnalités pour vous aider à apprendre du nouveau vocabulaire.

//Form immersion outils


Partagez cette page à vos amis :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *