Caractères chinois traditionnels : Les Chinois de Chine savent-ils les lire ?

Caractères chinois traditionnels : Les Chinois de Chine savent-ils les lire ?

3 mai 2022 Caractères chinois 3
Caractères traditionnels simplifiés
Partagez cette page à vos amis :

On ma posé cette question interessante à propos des caractères chinois : les Chinois de Chine savent-ils lire les caractères chinois traditionnels ?

Et c’est marrant. Parce que je vois de plus en plus de personnalités écrire en caractères traditionnels sur les réseaux internationaux (par exemple sur Instagram) ou nationaux (comme weibo).

Je ne comprends pas pourquoi, d’ailleurs.

Mais c’est un élément de réponse.

Image vue sur HackingChinese.com

La réponse rapide : la place du chinois traditionnel en Chine continentale

Il faut savoir qu’au KTV (karaoké) en Chine, les paroles sont souvent écrites en caractères traditionnels.

Et vous savez que c’est une activité que les chinois adorent.

Comment peuvent-ils lire les paroles?

La question est vite répondue.

C’est même comme ça que j’ai du m’y mettre dans un premier temps. Avant même d’aller me passionner pour l’étymologie des caractères, comme on l’évoque dans ma formation sur l’écriture.

Il y a aussi les vieux films hongkongais. Souvent doublés en mandarin standard, les sous-titres sont restés en caractères traditionnels.

Par contre, y’a une limite :

Les chinois de Chine continentale NE SAVENT GENERALEMENT PAS ECRIRE les caractères traditionnels.

Si tu demandes à un chinois de Chine continentale d’écrire un caractère en traditionnel à partir d’une feuille blanche, il n’y arrivera généralement pas.

Y’a un gros décalage entre la lecture et l’écriture.

Et c’est sûrement quelque chose que vous vivez aussi avec votre apprentissage des caractères simplifiés.

C’est important de travailler dessus, parce que beaucoup d’étrangers ont ce “souci”. Même si c’est normal, et que c’est vrai aussi pour les chinois natifs. Le décalage est bien souvent trop marqué chez les étudiants étrangers.

L’écart est trop grand.

À lire aussi : Apprendre le chinois, le guide ultime

Et d’ailleurs :

Le chinois simplifié : pourquoi être passé à cette version des caractères chinois ?

Le passage des caractères chinois traditionnels aux caractères simplifiés en Chine continentale a été décidé dans les années 1950, à l’issue de la Guerre civile chinoise. Les caractères simplifiés étaient censés permettre à un plus grand nombre de personnes de pouvoir apprendre à lire et à écrire.

Avant cela, seuls les élites (lettrés) avaient accès à l’écriture chinoise traditionnelle, car elle était vraiment très complexe.

Cette écriture n’avait pas de logique évidente par rapport à l’utilisation réelle qui était faite au quotidien des chinois.

Certes les caractères traditionnels sont dérivés de dessins, mais ils ne correspondaient pas forcément aux sons. Il fallait pouvoir réaliser des analyses phonétiques pour lire et écrire le chinois.

Ce n’est pas anodin : beaucoup de chinois vous diront qu’il ont du mal à se souvenir du nom des caractères, alors que la méthode d’apprentissage occidentale (par le biais du phonétisme) est vraiment ancrée dans nos mémoires.

Pour l’anecdote, le gouvernement chinois a fixé le niveau d’alphabétisation à 2000 caractères.

Autant leur faciliter la tâche !

À lire aussi : Le nombre de caractères chinois : au total, à connaître, pour lire le journal…

La lutte pour l’alphabétisation des chinois, une priorité du gouvernement chinois

Le gouvernement chinois a donc décidé de passer à une version des caractères plus simple, pour permettre à un maximum de personne d’avoir accès à l’instruction.

Cette réforme est passée par une série de simplifications successives, et aujourd’hui il y a une différence notable entre les caractères chinois traditionnels que vous voyez sur les bâtiments anciens, ou dans les livres anciens, et les caractères que vous apprenez en Chine continentale.

Pour autant, il faut juste savoir que les caractères chinois traditionnels sont toujours présents dans la vie des chinois, même si leurs utilisations sont limitées aux contextes traditionnels ou religieux..

À lire aussi : tout savoir sur “l’alphabet chinois”

Le caractère chinois traditionnel : en voie de disparition ?

Si 1,4 milliards de chinois utilisent au quotidien les hànzì simplifiés, plusieurs pays utilisent encore les caractères chinois traditionnels :

Certes il y a Hong Kong, Macao…

Mais aussi beaucoup de chinois de Chine continentale partis s’établir à l’étranger.

Et c’est sans compter les caractères chinois dans la langue japonaise, très proche des caractères chinois traditionnels.

Même si certains des caractères japonais (kanjis) ont eux aussi été simplifiés, il l’ont souvent été d’une manière plus légère (et donc, différente), de la simplification de la Chine continentale.

Conclusion : le chinois écrit en république populaire de Chine, simplement une des évolutions possible des sinogrammes

Tout ça pour dire qu’il faut se méfier des idées reçues : caractères chinois traditionnels et simplifiés ne sont pas synonymes de vieux/ancien et simple/moderne.

Et bien sûr, l’apprentissage de l’écriture chinoise traditionnelle et simplifiée requiert un apprentissage différent, ainsi qu’une approche différente.

Tout compte fait, ils sont passés à cette version des caractères pour étendre le champ de l’alphabétisation, et permettre à un maximum de chinois d’apprendre à écrire.

Mais les caractères traditionnels sont encore largement employés dans les contextes anciens ou religieux, et on ne peut pas dire que les caractères traditionnels soient en voie de disparition !

Ils sont simplement en constante évolution, selon des standards et un ensemble de règles qui leurs sont propres 🙂


Partagez cette page à vos amis :

 

3 réponses

  1. … Tu ne mentionnes pas Formose …

  2. […] À lire aussi : les chinois de Chine continentale savent-ils lire les caractères traditionnels ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.